Comment bien communiquer en utilisant la vidéo

Bienvenue sur le tout nouveau blog de RR3 Films, agence de communication spécialisée en audiovisuel. Ce blog est spécifiquement dédié aux équipes de communication et de marketing, a tout ceux et celles qui désirent communiquer en vidéo, mais aussi aux agences de communication spécialisées dans d’autres domaines car nous travaillons régulièrement en marque blanche pour d’autres agences.

Sur ce blog,  nous livrons des trucs et astuces pour faciliter votre communication audiovisuelle, tant sous l’angle du budget, que celui du retour sur investissement ou encore celui du juridique. Nous aborderons par exemple comment bien briefer votre prestataire audiovisuel afin d’optimiser votre budget, combien coûte une vidéo de communication, les différent styles de vidéos qui existent, ou encore la question des droits (image, auteur, musique…).

Si d’autres sujets vous intéressent n’hésitez pas à nous contacter pour nous les soumettre ! 

Une dernière chose, chaque billet sera disponible en podcast MP3, comme ça plus d’excuse 🙂

  • N'hésitez pas à partager le lien du blog sur vos réseaux sociaux

Vous voulez en savoir plus ? Contactez nous 👍

Combien coûte une vidéo de communication ?

Combien coûte une vidéo de communication ? 

Bienvenue sur ce premier article, si vous préférez l’écouter plutôt que de le lire, le lien est juste en dessous (durée  9.51mn)

Combien coute une vidéo de communication ? C’est la question que l’on nous pose le plus souvent. Il y a tellement de facteurs à prendre en compte qu’il est impossible de vous donner d’emblée, un prix. C’est un peu comme demander le prix d’un véhicule sans préciser sa demande (entre un vélo et une voiture, il y a quand même une différence !)  

 Je vais quand même tenter de répondre au mieux à cette épineuse question.  

Il faut d’abord savoir que tout est relatif. Cela dépend du film, de l’ampleur de projet. La longueur, malgré ce qu’on peut penser, n’est qu’un élément parmi d’autres composant le coût de la production. Nous allons parler spécifiquement des couts de production. Mais il faut souvent prévoir dans le cas d’une utilisation externe de la vidéo, un budget de publicité et notamment sur les réseaux sociaux pour sponsoriser votre contenu.

Le nombre de jours de tournage  

Un élément primordial dans l’analyse des coûts est le nombre de jours de tournage. Si votre projet nécessite de filmer plusieurs lieux, cela impactera la durée du tournage, car il semble difficile de tourner dans plus de 4 lieux par journée, et encore si les lieux sont vraiment proches et si la mise en scène est simple. Il faut aussi tant que possible grouper les journées de tournage, cela permettra une économie d’échelle sur le matériel et les salaires et les équipes seront plus efficaces, et enfin cela évitera les problèmes de raccords d’image (météo, look des comédiens…)  

Coût de production : quoi et comment ? 

Concernant le coût de production : il y a d’abord les couts de préparation (les repérages, l’écriture du concept, les rendez-vous de production, le casting, la composition de l’équipe technique, éventuellement : le story board : dessins préparatoires ou encore les demandes d’autorisation de tournage). Bref tout ce qui se passe avant le tournage.  

Equipe : plus on est, plus ça coûte ! 

L’élément clef c’est la masse salariale du tournage : c’est à dire l’équipe technique. Au minimum une personne : un JRI (journaliste reporter d’image, un journaliste qui sait filmer et monter) pour les petits projets dans lesquels le fond prime sur la qualité d’image pas comme le micro trottoir ou le témoignage client par exemple.   

Pour un film destiné à promouvoir votre entreprise ou un de ses services, il me semble pertinent d’avoir un réalisateur accompagné d’un cadreur auxquels peuvent s’ajouter :  un maquilleur, un ingénieur de son, un coiffeur, un costumier etc… selon l’ampleur du projet. Il s’agit le plus souvent d’intermittent du spectacle : techniciens expérimentés et spécialisés employés à la prestation, ce sont des intervenants ponctuels. Le recours aux intermittents permet aux sociétés de production de mobiliser les meilleurs techniciens pour chaque projet. Il faut prendre en compte que les charges sociales des intermittents sont un peu supérieures aux charges du régime général (environ 64 %).   

Matériel technique : 

Chaque film nécessite du matériel, dont évidement une caméra et un trépied, éventuellement du matériel de prise de son, mais il y a aussi du matériel spécifique, en fonction du projet il peut y avoir besoin de caméras embarqués, de stabilisateur de caméra, de lumière, de drone, de caméra sous-marine, de caméra 360°…  

La majeure partie des productions intègrent une partie de ce matériel et louent le matériel spécifique.   

La logistique  

Parfois appelé régie ces coûts comprennent les transports, les défraiements, la nourriture, le logement des techniciens et comédiens…  

Les artistes : 

Si votre projet nécessite l’emploi de talents : comédiens de tournage et / ou de voix off, il faudra prévoir des coûts annexe, en plus de leur cachet d’intermittent, car leur présence implique souvent des postes tels que : costumier, coiffeur, maquilleur. Il faut aussi prévoir, selon le nombre de comédien, un assistant dédié qui s’occupera d’eux. Et il ne faut pas oublier que selon leur expérience, les comédiens ont recours à des agents artistiques qui en plus d’ajouter leur commission de 10% sur le salaire de leurs comédiens, négocient leurs cachets à la hausse.   

Enfin, il ne faut pas oublier le coût de cession de leurs droits à l’image (encadrant la diffusion de la campagne : durée et cadre : internet ou TV, France ou monde) sans cela ils pourraient vous attaquer en justice, en cas d’éventuel usage non prévu. 

Je parlerai dans un prochain post de l’épineuse mais essentielle question des droits (musicaux, image, concept…)   

Etape finale : la post-production 

Après le tournage, vient le montage : la création du film d’après les séquences tournées. Il faut aussi prévoir un minimum d’habillage graphique : création de titrages, génériques et autres éléments graphiques animés (logos, pictogrammes, chiffres et messages clefs. Et évidement le son : il faut prévoir un budget d’achat de licence musicale ou de création de musique (les hits du moment coûtent un fortune et l’algorithme de Youtube est redoutable pour traquer les utilisations de musiques connues).

Il faut aussi prévoir le mixage global du son (surtout si il y a des dialogues et / ou de la voix off). Enfin il est parfois nécessaire d’acheter des plans dits de stock-shot : séquences vidéos libre de droits (ce qui ne veut pas dire gratuit !). Ces séquences sont tournées par d’autres productions et mises en vente par des plateformes, et sont destinées à illustrer des parties du film difficiles à tourner (comme un plan d’un autre pays par exemple qui évite un déplacement d’équipe). 

Enfin, il faut finaliser le film en étalonnant les couleurs (en rendant cohérents les plans entre eux au niveau de leur colorimétrie et de leur luminosité et pour leur donner un look) et effectuer les sorties des fichiers finaux selon les besoins de la diffusion, tout en préparant l’archivage du projet pour pouvoir le modifier plus tard si besoin.

Quelques exemples : 

On arrive dans le concret et je vais vous donner des fourchettes de prix accompagnées de quelques exemples de nos productions récentes qui entrent dans ces budgets   

Entre 1500 et 2500 euros HT : 

Un incontournable : le témoignage client pour les réseaux sociaux

Pour ce type de films, une équipe d’une ou deux personnes maximum sont nécessaire (JRI ou duo réalisateur.trice / journaliste). Idéalement il faut tourner plusieurs témoignage sur une journée et décliner le même de montage sur l’ensemble. Le format peut être 16/9e ou carré (parfait pour une intégration fluide dans un fil d’actualité Instagram, Facebook ou Linkedin). Nous préconisons un sous-titrage lisible car selon une étude Digiday : 85% des vidéos Facebook sont regardées sans le son !

  • Témoignage Studely (Format 16/9e et sous-titres)

 

  • Témoignage Purexpert (Format carré avec habillage graphique, images d’illustrations et sous-titres)

 

Un concept économe le bandeau web

Il s’agit ici d’une vidéo qui se positionnera sur la page d’accueil de votre site. Cela peut être un joli plan drone pour un effet waouh, ou un montage de vos anciennes vidéos. Un bandeau web se lit en boucle. 

 

  • Bandeau web Effycar (tournage d’un plan en drone)

 

  • Bandeau web Novea Ragni (montage de plans issus du film promotionnel que nous avons réalisé)

 

Les pastilles pour stories Instagram (format carré ou vertical) 

Il s’agit de vidéos courtes et impactantes, souvent déclinées en série avec call to action à inclure depuis votre page.

  • Série de vidéos pour le Domaine des Aumèdes 

 

 

Notre nouvelle offre  

Nous proposons de vous former au tournage avec votre smartphone (une heure par Skype / WhatsApp…) pour vous aider au choix du matériel, aux bases du cadrage, aux bons réglages et nous proposons une option vous permettant de nous appeler avant votre tournage pour vous aider à trouver le bon lieu, la bonne lumière, les réglages, tout cela à distance. Nous nous occupons du montage, et nous pouvons aussi remontrer vos anciens films et photos et les agrémenter de vidéos libres de droits.

  • Voici la vidéo de présentation 

Entre  3000 et 5 000€  HT

Il existe différents types de films :

Vidéos événementielles : tournage et montage d’un événement spécifique, vidéo marketing promotionnelle, étape de chantier, reportage…

  • Studely Welcome Event 2019 (événementiel)

 

  • Vidéo promotionnelle Purexpert (avec utilisation de vidéos libres de droits)

 

  • Film promotionnel Novea Ragni (avec tournage drone)

 

  • Étape de chantier Zone Humide des Pâtures (tournage au sol et en drone, plusieurs caméras)

 

A partir de 5000 euros HT 

Il s’agit là des films impliquant plusieurs journées de tournage et ou des comédiens, de la location de décors, dont le rendu esthétique est important (vidéos illustrant des parcours clients, films institutionnels, journaux TV internes, films de voeux de fin d’année…) avec insertion de motion design…  Les films suivants ont des budgets différents et sont difficilement comparables, mais ils présentent différentes approches.

  • Promotion immobilière Bouygues Immobilier (comédiens, drone, décors naturels)

 

 

  • Film concession automobile Das Welt Auto  (un comédien, grue, décors naturels, motion design)

 

  • Parcours client BNP Paribas (plusieurs comédiens, voix off, location de décor, motion design)

 

  • Film web E-Golf (comédien, grue, location studio, création lumière, motion design…)

Voilà c’est tout pour ce premier article ! Dans notre prochain post nous vous donnerons une check list pour bien briefer votre prestataire audiovisuel dans le but d’optimiser votre budget. A bientôt !

  • Partagez sur vos réseaux sociaux !

Contactez nous 👍